M53 – la Transsiberienne !

Image

Transtaigaienne.. de la foret partout. Et beaucoup de camions !

Image

Hostile Siberie, faite de marecages !

Image

Youri-Axel-Gagarine dans le froid.. Irkutsk c’est tout droit.. mythique !

Image

Image

Alexander m’a formellement deconseille le camping en foret.. en me racontant que quelques jours plus tot deux bonhommes se sont faits gifler par l’ours tout pres d’ici.. direction la morgue !

Image

Typique maison d’ici

Image

Ma premiere vision de Krasnoyarsk.. splendide, accueillant, tellement chaleureux !

 

Siberie m’etait contéee

Image

Village de Siberie.. du bout du monde, ou du centre de la Terre, selon le point de vue

Image

La Taiga. Immense foret de Siberie. Mystique dans la brume..

Image

Au moment de chercher le camp du soir.. petit rappel a l’ordre. Il est ecrit, interdit de chasser l’ours ici. Mais l’inverse n’est pas vrai !

Image

Ok j ai compris..

Image

Ce soir, c’est sur, j’aurai la visite d’un ours.. ou d’une elfe !

Sibérie – blog notes

Recherche du camp du soir. Trop proche de la route, les Hommes. Trop loin dans la forêt, l’Ours. Comme en toutes choses, il va falloir trouver un juste milieu. Et partout, beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de moustiques..

En Russie je fais gaffe dès que je sors l’appareil photo. Ici on peut facilement passer une nuit au poste, ou pire encore, juste parce-qu’on a pris en photo un pont tout rouillé qui est en fait un truc stratégique. Toujours bien cadrer en évitant d’avoir devant soi un train, un signe militaire ou un ouvrage quelconque. Et derrière soi le flic zélé qui vous attrape !

Sur Krasnoyarsk, quand je vais me coucher dans mon hôtel, héritage de l’époque soviétique, j’ai l’impression de rentrer dans l’hôpital psychiatrique d’un mauvais film : c’est sombre, c’est glauque, ça pue. Et en plus c’est cher.

En quittant le Kazakhstan je passe tout près de la zone interdite dite du « polygone ». Les Russes ont utilisé cette partie de la steppe pour y faire sauter quelques 400 bombes nucléaires pour la mise au point de leur bombe après la 2eme guerre mondiale. Un officiel un jour sans doute a désigné cet espace sur une carte, et le voilà condamné pour des siècles et des siècles..

Entree en Russie : blog notes

Les douaniers du monde entier se ressemblent tous. En tout cas ca vaut pour toute l’Asie Centrale. Ils se font ch et regardent des films pourris toute la journee. Puis vous posent des questions improbables avant de tamponner votre passeport sur lequel ils savent pertinemment que tout est en regle. Ça, c’est c’que je me dis en franchissant le poste Kazakh.

Côté russe, je fais déjà moins le malin, quand le bonhomme face à moi commence à me dire que j’ai modifié ma photo sur le passeport. C est vrai que le passeport est vieux et la photo un peu ecornee. Dix minutes d attente. Finalement je ne suis pas faussaire, mais il me faut un nouveau passeport pour entrer en Russie. Ben voyons. La tout de suite ? Dix minutes à nouveau.  »C est ok pour cette fois mais il faudra refaire votre passeport au plus vite ». Le tampon claque sur la page du visa, et Koroliov Maksim Anatolievitch me gratifie d’un « Welcome to Russian Federation ! »

Après Koroliov j’ai affaire aux zèbres de la douane. Ils veulent voir ma pharmacie. Je trimballe un hopital, ils vont pas être déçus. Quelques questions : y a t-il de la morphine ? Anphétamines ? Cocaïne ? Héroïne ? Hashish ? Opium ?.. Par je n’sais quel miracle ils ne trouvent pas mes seringues à aiguilles stériles, sinon j étais bon pour être toxico !